RGPD, on fait quoi maintenant ?
Date: 28 mai 2018
|
Posted by:
|
, , , , , ,

Depuis le 25 mai 2018, nous sommes passés à une nouvelle ère du Web avec l’application sur toute la Communauté Européenne de la Règlementation Générale sur la Protection des Données. Vu le nombre d’emails reçus (dont la plupart, pas très réglementaires) et les divers articles qui ont envahis nos pages sur Internet ces derniers temps, vous ne pouvez pas ne pas être au courant, cependant vous ne vous êtes peut-être pas penché sur le sujet ou avez pensé que cela ne vous concernait pas ?

Quelle que soit notre activité professionnelle et la taille de notre entreprise, nous avons tous, stockées quelques part les données personnelles de nos divers contacts : clients, partenaires, prospects …
Dans le cadre de la protection des données personnelles, vous devez pouvoir rendre des compte à la CNIL ainsi qu’aux propriétaires de ces données.

Pour en savoir plus sur la Réglementation Générale de Protection des Données; cliquez ICI (Livre blanc à télécharger)

RGPD, on fait quoi maintenant ?

Voici quelques informations (très simplifiées) qui vous donneront un aperçu des actions à revoir au sein de votre structure. N’hésitez pas à cliquer sur les divers liens pour vous mettre en conformité dans les meilleurs délais.

Que sont les données personnelles ?

Les emails, noms, prénoms, dates de naissance, adresse, téléphone mais aussi adresses IP, horaires et lieux de connexion, à votre site Internet (au travers de Google Analytics) et les fameux cookies stockés sur l’ordinateur du visiteur, bref toutes ces informations collectées dans le cadre de la relation client et du bon fonctionnement d’un site Internet.

Que vous soyez entrepreneur individuel ou dirigeant d’une société importante, vous êtes tous tenus de vous adapter à cette nouvelle règlementation. Ceci dit, les sociétés importantes ayant généralement un juriste pour les accompagner, nous allons parler ici des structures à taille humaine, comme j’aime les appeler 😉

Vous envoyez des newsletters ?

Votre fichier d’email date d’avant le 25 mai 2018 et vous ne l’avez pas fait valider par chaque contact via une réinscription en bonne et due forme, vous ne pouvez plus l’utiliser.

A vous de lancer une nouvelle campagne de réinscription (via les réseaux sociaux, par exemple) en utilisant les mentions obligatoires à insérer pour une totale transparence. Attention ! Vous devrez auparavant insérer les mentions obligatoires dans votre formulaire d’inscription.

Vous devez également vérifier que la plateforme de routage d’emailing que vous utilisez est bien conforme à la réglementation en vigueur, en sa qualité de sous-traitant.

Vous avez une base de données clients-partenaires ?

Il vous faut également obtenir le consentement de chaque contact quant à l’utilisation et au stockage de ces informations. Que et pourquoi les stockez-vous, dans quel but ?

Idéalement, il faudra donc signer un nouveau contrat avec chacun qui mentionnera de façon claire, quelles sont les données collectées, dans quel but, où et combien de temps seront-elles stockées. La personne devra implicitement vous accorder une autorisation séparée pour chaque information donnée.

Vous avez un site Internet ?

Vous devez informer les visiteurs du traçage effectué par le biais des cookies, pourquoi et combien de temps vous les stockez, tout en laissant le choix à chacun de les refuser.

Vous devez également revoir vos mentions légales et la protection des données que vous appliquez ; elles doivent être consultables facilement par tout visiteur.

Bien sûr, ceci n’est qu’un bref résumé de ce qu’entraîne cette nouvelle réglementation. Vous devez vous y conformer sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 4% de votre chiffre d’affaire annuel. Donc, même si les contrôles des petites entreprises ne risquent de générer que des avertissements, dans un 1er temps, mieux vaut s’y mettre rapidement.

Et maintenant ? 

Ces nouvelles dispositions sont l’occasion de revoir votre stratégie de communication.

Personnellement, j’y vois la mort annoncée de la newsletter. C’est l’occasion de surfer sur d’autres supports de communication qui ont fait leurs preuves en terme de visibilité, contrairement à des milliers d’emails envoyés à des fichiers non qualifiés et finissant à plus de 95% dans les courriers indésirables.

C’est donc le moment de vous démarquer et d’innover, d’affiner votre cible, de jouer avec les réseaux sociaux, d’exploiter les publications sponsorisées … YAPLUKA 😉

Quelques sources pour creuser le sujet et vous mettre en conformité :

La CNIL RGPD Par où commencer

La CNIL RGPD Passez à l’action

Vous êtes clients de l’agence ?

Nous pouvons nous charger de la mise en conformité de votre site Internet à un tarif préférentiel ;

contactez-nous pour plus d’informations.

 

 

Consultante en stratégie réseaux sociaux, j’accompagne, les professionnels qui veulent exploiter la potentialité d’Internet, améliorer leur e-visibilité et accroître leur chiffre d’affaire. Dans mes missions, je transmets mon optimisme, mon dynamisme et j’élabore les stratégies ciblées avec une vision globale de l’activité et le facteur humain.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *